Prévisions météo hiver/printemps 2017/2018 : Vagues de froid à prévoir ?

Prévisions saisonnières hiver 2018 vague de froid

Va-t-il fait beau en ce début d'année 2018 ? Assistera t-on a de grandes vagues de froid ? Ou au contraire profitera t-on d'un printemps précoce ?

Jusqu'à présent, les prévisions saisonnières du début de l'hiver 2017 sont assez conformes à ce qui s'est produit si ce n'est qu'un peu chaud à certains moments. Le mois de novembre 2017 devrait être en troisième place parmi les mois les plus chauds de la planète selon le programme européen de surveillance de la Terre Copernicus. Nous n'oublierons pas l'épisode Cévenol du 4 novembre 2017 qui a touché le sud est de la France. Enfin, on se souviendra presque exactement un mois après de la vague de froid qui a envahi tout le pays occasionnant de fortes chutes de neige en montagne. Des flocons ont été observés en plaine.

La météo dans tous ses états, avec ses surprises tant que désagréables. Nous voilà arrivés en mi-saison, le temps de faire le point pour les trois prochains mois. Découvrons les prévisions saisonnières pour cet hiver 2018 et laissons-nous le droit d'avoir un aperçu pour le mois de mars.

Janvier : Chaud mais humide !

 

Prévisions saisonnières hiver printemps janvier 2018 météo à Paris

Janvier 2018

Indice de confiance

Moyen

En ce mois de janvier, l'Europe de l'Ouest sera influencée par un anticyclone positionné sur la Scandinavie qui pourrait apporter quelques moments de beau temps, notamment sur la moitié nord. Mais in fine, ce sera plutôt un large système dépressionnaire situé sur l'océan Atlantique qui l'emporterait. La bonne nouvelle, c'est que les températures ne seront pas froides grâce au flux de secteur sud ainsi qu'à la couche de nuage plutôt abondante. En revanche, la pluie risque d'être souvent au rendez-vous. Notez que le froid glacial serait cantonné bien au nord vers les pays scandinaves. Pour résumer, la France connaîtrait un temps maussade, pluvieux mais à l'abri des vagues de froid tant redoutées.

Février : Pas mal similaire à janvier

Prévisions saisonnières hiver printemps février 2018 météo à Paris

Février 2018

Indice de confiance

Moyen

Le mois de février serait assez identique au mois de janvier à la seule différence que notre pays serait un peu plus sous l'influence de dépressions. Les hautes pressions seraient cantonnées vers le Groenland. Ceci laisse entrevoir peu de chances au beau temps de s'installer sur la France. Côté pluviométrie, notre belle province devrait être pas mal arrosée. On prévoit jusqu'à 30% d'excédent par rapport aux normales de saison. Mais, sachez que l'Espagne et le Portugal devrait subir de plus fortes précipitations. Le froid, quant à lui, serait à nouveau concentré vers les pays Scandinaves nous assurant de ne pas subir de fortes vagues de froid. En bref, temps toujours maussade pour ce mois de février avec un léger excédent thermique et plus de précipitations que la moyenne.

Mars : Sec mais frais

Prévisions saisonnières hiver printemps mars 2018 météo à Paris

Mars 2018

Indice de confiance

Moyen

Le mois de mars, synonyme de printemps, de changement d'heure et de net allongement de l'ensoleillement, ne correspondra pas à nos attentes. En effet, certes les hautes pressions nordiques devraient avoir un peu plus de vigueur en se ramenant vers les frontières picardes. Mais les dépressions pourraient se battre méchamment au sud pour venir ternir le tout. De plus, cette configuration des masses d'air donnerait un avantage certain au froid polaire. Il profiterait alors allègrement du couloir offert par la jonction des deux systèmes pour venir nous envahir. Comme vous l'aurez compris, il y a une chance que les températures soient en-dessous des normales de saison sur toute l'Europe de l'Ouest. En ce qui concerne les précipitations, un léger déficit est attendu.

Bon, qu’on se le dise. Les modèles météo de prévisions saisonnières ne nous émerveillent pas plus que ça pour le moment. On a clairement l’impression que le temps est organisé “à l’envers”. En effet, il n’y a, à priori, pas de grand coups de froid attendu en janvier février. Mais le mois de mars signerait une arrivée tardive de la fraîcheur et ce n’est clairement pas ce que nous attendons en temps normal. La bonne nouvelle (si on peut appeler ça ainsi) est que la fiabilité est relativement moyenne sur l’ensemble des trois périodes. Ce scénario pourrait ne pas se produire. L’hiver pourrait être pourri mais on aurait aussi pu connaitre bien pire !

N’hésitez pas à vous informer régulièrement de notre actualité météo pour suivre les événements sur ce début d’année 2018 !

A retenir :

  • Doux et pluvieux en janvier et février
  • Plus sec mais risque de froid en mars

Top articles météo :

2 réponses

  1. evelyne

    Bonjour, je m’appelle EVELYNE et je voulais juste savoir: Quand avez vous fait ces prévisions s’il vous plait ??
    je me demandais car en début février une grande vague de froid est survenue avec de la neige et du verglas, une impossibilité de se déplacer et des établissements scolaires et des travails fermés a cause de cela. vos prévision n’ont pas étés très bonnes, mais cela ce comprend.
    je voulais justement savoir quand est ce que ces prévisions ont été faites ? merci d’avance pour la réponse et bonne année !!
    merci, cordialement EVELYNE CHARLES ( 78 )

    • Gregory Janvier

      Bonjour Evelyne,

      Meilleurs vœux également. Les prévisions dont vous me parlez ont été rédigées le 22 décembre 2017, soit au tout début de l’hiver. Je vous renvoie à une source très officielle de Météo France concernant les prévisions saisonnières et leur fiabilité.

      De nos jours, les prévisions saisonnières ne sont pas encore fiables à 100%. Loin de là, il y a encore beaucoup d’erreurs. Aussi, la prévision saisonnière permet de donner une tendance et non pas des événements précis sur une période limitée. Météo France précise que Les prévisions saisonnières ne permettent pas de prévoir des canicules ou des vagues de froid d’une durée de quelques jours à quelques semaines.

      Pour ma part, je m’efforce de croiser plusieurs données météorologique pour donner la meilleure tendance possible mais il arrive souvent que les prévisions saisonnières ne soient pas fiables. Météo France, La Chaine Météo ou bien d’autres sites se trompent également. Permettez-moi de vous renvoyer à la notion d’effet papillon. C’est aussi ce qui participe à rendre le temps difficilement prévisible dans certaines situations. Les ordinateurs, de nos jours, sont extrêmement puissants pour réaliser une multitude de calculs mais la complexité est telle que les prévisions saisonnières restent à prendre avec des pincettes.

      Il n’est donc pas possible pour le moment de prévoir une quelconque tempête durant un mois donnée, une canicule ou bien un déferlement de tornades. Tout au mieux l’on peut vous dire si le mois sera plus ou moins chaud, plus ou moins humide, plus ou moins beau mais encore une fois, il ne s’agit que d’une tendance. Sachez toutefois que, dans les prochains jours, nous allons nous rapprocher des températures de saison. Cet épisode neigeux, particulièrement désagréable, va donc se terminer pour laisser place à un temps plus doux.

      Voilà aussi pourquoi vous noterez à côté de chacun des mois une notation de fiabilité. Celle du mois de février est évaluée à “moyenne”.

      En espérant avoir répondu à vos questions.
      Bien à vous,
      Gregory

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

InfolettrePrévisions saisonnières, actualité météo... Inscrivez-vous !