Définition : Humidité Relative

 

 

L'humidité relative correspond à la part de molécules d'eau dans l'air par rapport à ce que ce dernier peut en absorber. Elle se mesure en pourcentage (%). Par exemple, si l'humidité relative est à 50 %, cela veut donc dire que la moitié de ce que peux absorber l'air est composé d'eau.

Cette donnée est extrêmement importante en climatologie. En effet, elle permet de déterminer la formation de nuages ou bien l'arrivée de précipitations. Son taux varie de 0 à 100%.

En été, un air dont le taux d'humidité est extrêmement important rendra la chaleur étouffante. La peau ne pourra pas bien évacuer la transpiration. Les infimes particules d'eau auront de la difficulté à se trouver une place de disponible dans l'air. De même, lorsqu'il fait froid en hiver, une humidité importante vous glacera les os même si vous êtes bien couverts. Alors, l'évaporation se fera très lentement.

On parle d'air saturé lorsque le taux d'humidité relative atteint les 100%. Il n'y a alors plus de place pour accueillir de nouvelles particules d'eau. S'ensuit alors la formation de la vapeur d'eau (comme dans un hammam par exemple).

Fermer le menu
InfolettrePrévisions saisonnières, actualité météo...   Inscrivez-vous !